ISOLATION MURS ET COMBLES

Une isolation performante

Une isolation de maison efficace passe par la mise en œuvre d’un système d’isolation performant et du respect des règles de pose afin d’assurer une continuité thermique de l'enveloppe du bâti et de limiter les ponts thermiques.

 

un isolant performant ?

La condition d’une isolation performante est d’utiliser des isolants qui offrent la résistance thermique la plus forte. Plus la résistance thermique (R) du système d’isolation est élevée, moins il y aura besoin de consommer de l’énergie. Or l’énergie qui n’est pas consommée est une énergie qui ne coûte pas et ne pollue pas.

 

En neuf, pour viser la construction d'un bâtiment répondant aux exigences de la RT 2012 Bâtiment Basse Consommation (BBC), il faut opter pour une bonne performance thermique de l’enveloppe du bâtiment et choisir des valeurs minimales de performance :

R = 8m2.K/W pour la Toiture (tant en rampants et qu’en plafond de combles),
R = 4m2.K/W pour les Murs en façade ou en pignon et Planchers bas.

En rénovation, il faut à minima choisir des valeurs de performances qui répondent à la fois aux exigences du Crédit d’impôt et des CEE (Certificat d’Économies d’Énergie), soit :

R ≥ 3.0 m2 K/W en Planchers bas sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert,
R ≥ 3.7 m2 K/W en Murs en façade ou en pignon,
R ≥ 4.5 m2 K/W en Toitures – terrasses,
R ≥ 6.0 m2 K/W en Rampants de toiture et plafonds de combles,
R ≥ 7.0 m2 K/W en Planchers de combles perdus.

Les produits d’isolation employés doivent porter le marquage CE sur les emballages et s’ils mentionnent le logo ACERMI, cela signifie que leur résistance thermique ainsi que toutes les caractéristiques techniques annoncées sont certifiées.

En conclusion : pour évaluer la performance d'un isolant, il faut toujours tenir compte de l’épaisseur et de la conductivité thermique intrinsèque de l’isolant.

Les conditions qui peuvent détériorer un isolant

On peut constater pour les produits anciens une faible épaisseur de la couche d’isolant. Quelle peut en être la cause ? :

- la détérioration de l’épaisseur peut provenir d’une isolation sur laquelle on a entreposé des objets alors qu’elle n’était pas conçue pour être installée au sol et donc subir des charges.
- la détérioration peut venir de fuites ou de remontées d’eau dans les murs, le produit isolant ayant été manipulé, mouillé et non séché.
- le plus souvent en réalité, le produit est ancien, a été installé pendant les années 1970 et a une épaisseur de l’ordre de 50 mm. Ceci est tout à fait normal et correspond aux épaisseurs d’isolation requises à cette époque-là. On compare alors par erreur l’épaisseur des produits requise aujourd’hui (souvent supérieure à 20 cm) à celle des produits posés il y a 20 ans (souvent inférieure à 5 cm).

Lorsque l’isolant installé correspond bien à l’application et qu’il n’a pas subi de dommages de type écrasement, compression, mouillage, il peut en général être un peu sali (poussiéreux en combles par exemple) mais n’a en rien perdu ses propriétés initiales.

googlecd3cd9e7613aaa7b.html
Cliquez ici pour plus d'info !

Pratique !

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Réponses suivies et rapides

Nos horaires pour vos appels téléphoniques

lun.-ven. :

09:00  - 12:00 

14:00  - 17:00 

Vous n’avez pas la possibilité de nous contacter pendant nos horaires d'ouverture?

 

Si vous souhaitez être rappelé, merci de nous envoyer un email nous précisant une plage horaire préférentielle.